Bruxisme – Le grincement des dents

avril 05, 2019
eurodentistesajtfr

Bruxisme représente un trouble, notamment nocturne, qui touche environ 5% de la population. Il se manifeste par le serrement et grincement involontaires des dents pendant le sommeil.

On l’associe essentiellement au stress ou à un syndrome anxieux, qui provoquent des contractions involontaires des muscles des mâchoires (ce qui entraine le serrement des dents), mais le mauvais alignement des mâchoires est une autre cause possible.

Des maux de tête au réveil, souvent accompagnés d’une fatigue inexpliquée, des tensions dans le cou, la nuque et les épaules, des douleurs vertébrales ou des blocages de la mâchoire, sont des symptômes le plus souvent associés au bruxisme.

À la longue, les dents deviennent moins résistantes et plus sujettes aux fractures dentaires ou aux maladies. S’il se prolonge, il nécessite une prise en charge thérapeutique afin d’éviter certaines complications. 

Complications

La pression qui est exercée sur les dents de manière répétée et n’est pas traitée, peut entraîner une sensibilité dentaire (au froid, au chaud, ou à la pression), due à la disparition progressive de l’émail, et un plus grand risque de fracture des dents, voire dans les cas les plus sérieux, la perte d’une ou plusieurs dents. 

Traitement

Il arrive souvent que le patient ne peut pas identifier le bruxisme nocturne, ce qui peut retarder son diagnostic et sa prise en charge.

Le traitement du bruxisme repose principalement sur la pose de gouttière dentaire, également connue sous le nom de gouttière occlusale, pour protéger contre l’usure dentaire.

Le traitement peut aussi passer par la pose d’une prothèse partielle en cas d’usure des dents avancée et invalidante. Il est également possible de poser un vernis et un gel fluoré sur les dents pour atténuer la sensibilité dentaire au réveil occasionnée par l’usure de l’émail.

Vu que le bruxisme est un problème d’origine psychologique, il est aussi recommandé de pratiquer des techniques de relaxation telles que la sophrologie, la méditation, le yoga.

Le bruxisme touche aussi bien les enfants que les adultes, les hommes que les femmes. Il est estimé que 6 à 8% des adultes, 14% des enfants et 10 à 12% des adolescents grincent des dents, la proportion diminuant ensuite avec l’âge. 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *