Comment le dentiste soigne-t-il une carie ?

mai 13, 2016
eurodentistesajtfr

soins dentisteLa crainte des caries a toujours été le meilleur argument des parents pour empêcher leurs enfants de consommer trop de bonbons et les forcer à se laver les dents. Néanmoins, même avec une bonne hygiène dentaire apprise durant l’enfance, une carie peut faire son apparition et rendre nécessaire le passage sous la roulette du dentiste. Voici comment le médecin soigne ce bobo et prend soin de votre dent, le tout sans douleur !

C’est quoi, une carie ?

En substance, une carie, c’est une belle saleté qui se loge à l’intérieur d’une dent et provoque sa destruction progressive. En cause : des bactéries cariogènes qui sont naturellement présentes dans la bouche, en quantités équilibrées, mais qui commencent à se multiplier en dévorant les résidus alimentaires laissés sur les dents lorsque celles-ci n’ont pas été lavées.

La gravité de la carie augmente avec le temps, car les bactéries, qui commencent par attaquer l’émail, la partie visible de la dent, peuvent s’installer dans la racine (qui est cachée) et dévorer l’intérieur en creusant toujours plus loin. Elles finissent par infecter toute la dent et par la « tuer ».

La première cause des caries est une mauvaise hygiène dentaire. Les parents qui insistent sur le brossage des dents ont donc mille fois raison : c’est en nettoyant les résidus alimentaires avec régularité qu’on empêche les bactéries de se multiplier et de générer leurs acides. Toutefois, certains facteurs – par exemple le manque de salive, le tabagisme, des habitudes alimentaires particulières – favorisent le développement des caries, malgré un bon coup de dentifrice.

Quand la carie est là, rien ne va

Les bactéries peuvent se nourrir d’une dent pendant des semaines, voire des mois, sans provoquer la moindre douleur. C’est donc souvent assez tard qu’on prend conscience du problème, lorsque les premières manifestations apparaissent et que la dent est déjà atteinte en profondeur. On observe alors les symptômes suivants :

  • Une douleur au niveau de la dent infectée, plus ou mois intense, mais pas systématique ;
  • Un mauvais goût récurrent dans la bouche ;
  • La sensation d’une irrégularité sur la dent, que l’on découvre en se passant la langue dessus ;
  • Parfois, une tache noire est visible par transparence sous l’émail ;
  • La formation d’un abcès en guise de complication, lorsque la carie est déjà profonde.

Pour soigner une carie, impossible d’échapper au chirurgien-dentiste. Il lui faudra éliminer toute la matière infectée, reboucher la dent, voire la recouvrir entièrement, avant que le problème ne soit réglé pour de bon. Il ne restera plus à la victime qu’à prendre de bonnes habitudes !

Carie au bal du diable

Les soins de la carie dentaire dépendent de sa progression et de l’état de la dent. Ils peuvent aller du traitement simple à la dévitalisation, qui aboutit en général à la pose d’une couronne. Entrons dans le détail avec la méthodologie experte d’un dentiste de Courbevoie qui traite des caries au quotidien.

  • Le soin simple. Un patient qui a la chance d’avoir repéré sa carie assez tôt peut encore sauver sa dent. Lorsque les bactéries n’ont pas encore atteint les racines, le dentiste peut préserver la pulpe et garder la dent en vie ; pour cela, il élimine la carie dans son entier et nettoie la cavité, dans laquelle il injecte un soin protecteur. Mais il reste un trou, car les bactéries ont dévoré une partie de la dent. Le dentiste pose alors un plombage (ou « amalgame », c’est le terme exact), un ciment d’une couleur identique à la dent, ou des inlays (petits blocs de résine ou de métal), afin de couvrir toute trace de la carie.
  • La dévitalisation. Si le patient arrive trop tard, et que la carie s’est installée profondément, jusqu’aux racines, alors le dentiste ne peut pas conserver la dent en vie. La dévitalisation est un processus qui empêche la carie de se transformer en une rage de dents. Le médecin élimine le tissu pulpaire, désinfecte toute la zone, vide la dent, obstrue les canaux. Il ne lui reste plus qu’à reconstruire la forme de la dent, car une dévitalisation la fragilise beaucoup trop pour la laisser telle quelle. On pose donc une couronne sur cette dent « morte », qui la protège des agressions extérieures et garantit la solidité de la dentition.

Soin simple ou plus complexe, le traitement de la carie dentaire est proposé, par le chirurgien-dentiste, sous anesthésie locale. Pas question de souffrir le martyr dans le fauteuil du praticien ! Se débarrasser d’une carie diabolique n’implique plus de subir des souffrances infernales.

Prévenir vaut mieux que guérir

Même si le dentiste est tout à fait sympathique et que la souffrance a été bannie de son cabinet médical, le mieux reste encore de tout faire pour éviter d’avoir à passer sous ses instruments. Le meilleur traitement contre les caries, c’est celui qui consiste à ne pas en avoir ! Pour cela, voici quelques conseils de prévention qu’il est toujours bon de rappeler :

  • Se brosser les dents correctement, à savoir au moins deux fois par jour, et de façon minutieuse ; une bonne hygiène dentaire permet d’éviter le dépôt des sucres sur les dents et la multiplication des bactéries cariogènes.
  • Contrôler sa consommation de sucres lent et rapides ; moins de glucides dans la bouche, c’est aussi moins de chance de voir les bactéries se multiplier.
  • Utiliser du fluor. Présent dans certains dentifrices et chewing-gums, le fluor a pour effet de renforcer l’émail dentaire. Idéal pour les personnes sujettes aux caries, mais inutile pour celles qui ont une excellente hygiène et une salive efficace.
  • Consulter son dentiste régulièrement. Une visite de contrôle permet de repérer une carie à un stade précoce, et donc de la soigner au mieux. N’oubliez pas qu’une consultation annuelle chez le spécialiste est plus que recommandée !

Vos dents sont précieuses, alors ne laissez pas les bactéries cariogènes s’en prendre à elles !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *